#256

Imaginez l’effet que cela fait de se rendre compte que vous avez toujours été dans l’erreur. Que, depuis le début et jusqu’à maintenant, vous marchiez sur le mauvais chemin… Imaginez que vous étiez pressé de vous rendre à un endroit précis, assez loin de votre point de départ, que le décor autour de vous ne vous rappelait rien, mais qu’au contraire il vous surprenait assez. Que vous ne rencontriez pas les signes où les panneaux indicateurs que vous attendiez. Et imaginez qu’à un moment donné, tout à coup, sans réellement savoir pourquoi, votre conscience est percutée de plein fouet par une incroyable vérité : depuis le début vous avanciez dans la mauvaise direction et vous vous éloigniez de votre destination plutôt que de vous en approcher, comme vous le croyiez.

C’est tout à la fois saisissant, bouleversant et terrifiant. Mélange de doute, d’incompréhension et de colère, vous refusez d’abord de croire que l’évidence est là. Pourtant, à la lumière de cette révélation, votre passé devient soudain limpide mais dans le même temps votre avenir devient confus. Vous comprenez maintenant seulement pourquoi aucun signe positif ne venait à vous, pourquoi il vous fallait encore et encore faire des efforts sans jamais voir apparaître, même au loin, ce fameux but que vous visiez, cet Eldorado personnel que vous aviez prévu d’atteindre.

Je vis cela, mais je ne sais pas encore comment le gérer. C’est comme une bulle de vérité qui me tombe dessus et m’enveloppe sans que sache encore ce que je peux en faire. Comment agir dorénavant ? Quelle attitude adopter ? Continuer sur ce chemin en espérant qu’il réserve, qui sait, une ou deux bonnes surprises ? ou faire demi-tour et enfin prendre la bonne direction… mais sans garantie d’arriver à temps ?
Tout cela vous paraît sans doute bien métaphorique et pourtant je reçois depuis quelques jours des réponses on ne peut plus concrètes à mes questions. Je visualise assez bien le pourquoi du comment. Mais j’y reviendrai ; sans doute…

En attendant j’ai entamé depuis quelques semaines maintenant une VAE – Validation des Acquis de l’Expérience. Ceci dans le but d’obtenir un diplôme. Mais cette démarche n’est pas une finalité en soi. Ce n’est qu’une étape, mon véritable objectif étant de me reconvertir professionnellement. Et pour pouvoir me donner la chance d’une vraie reconversion, il me faut un diplôme suffisant pour rentrer dans l’école que je vise. Bref, encore une fois tout cela semble bien obscur… C’est juste que je n’ai pas envie de rentrer dans le détail maintenant. Lors d’un prochain billet, sans doute, je vous en dirai davantage.

Publicités

4 réflexions sur “#256

  1. Bonjour,
    Je te souhaite bon courage pour monter le dossier de VAE.
    Je l’ai fait il y a quelques années et j’ai obtenu le diplôme visé.
    Il faut rester concentré sur le but et travailler régulièrement.
    Personellement, j’avais choisi d’être supervisé par quelqu’un du rectorat. On se voyait une fois par mois. Comme c’était une personne qui ne connaissait pas mon métier, j’ai dû le lui expliquer avec des mots simples, ce qui m’a permi de rester aussi simple dans la contruction de ce dossier.
    Donc bon courage, et chaque chemin t’apporte de l’expérience que tu peux mettre à profit ou non…
    Biz
    Comdhab

    • Salut Comdhab
      merci pour tes précieux enseignements. Tu as raison le plus difficile est sans doute de rester simple et compréhensible dans ce genre de dossier. En attendant je suis réellement motivé et c’est un atout.
      je ne manquerai pas de te tenir informé. A bientôt. Amitiés

  2. Il n’y a pas de « Bonne voie » ou de « Bon chemin » à emprunter. Enfin pas selon moi. Nous divaguons sans cesse en prenant des décisions qui parfois nous mènent sur des sentiers perdus qui nous appeurent. Mais cela dure seulement quelques fractions de seconde, jusqu’à la prochaine décision. Alors oui, il est commun d’emprunter « Le mauvais chemin », de ne pas s’en aperçevoir, de se sentir presque trahi et humilié lorsque l’on se rend compte qu’il ne s’agissait pas DU sentier que nous souhaitions prendre. Mais tout ça n’est qu’illusion, nous sommes en constant mouvement, nos erreurs nous permettent de divaguer jusqu’à la rencontre de l’inconnu, parfois incongru, parfois inattendu et grandiose. Comment agir ? Par instinct. Car peu importe que le sentier paraisse être un sombre chemin n’emportant que le vent et quelques poussiéres avec lui, peu importe si ce chemin ne paraissait pas être le bon. La vérité c’est qu’il n’y a pas de chemin, que chaque action et décision modifie instantanément la direction. Enfin tout cela evidemment, à mon sens, je n’oserai prétendre avoir raison.

    • Merci de son long et riche commentaire. Effectivement, nous passons notre temps à prendre des décisions qui nous entraînent une fois par ci, une fois par là. En ce sens il n’y aurait donc pas de « bonne direction ». Mais que dire de toute une vie passée à croire en certaines choses qui se révèlent tout à coup erronées ? Que penser de nos comportements totalement stéréotypés qui nous apparaissent subitement idiots ? Que dire de nos carrières vaines, de ces croyances qui ne sont pas les nôtres et que nous nous approprions quand même ?
      Pour moi il y a bien une certaine direction, un certain choix de vie. Et je crois que je me suis égaré…

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s