#251 – Coup de grisou

La vie vous réserve parfois de vrais coups de grisou. Des déflagrations qui, si elles ne vous tuent pas, vous assomment tout au moins. Des retours de flamme, des coup de boomerang, des uppercuts… dit autrement, des remises en question.

Je me suis pris un de ces retours de manivelle aujourd’hui.
Alors que depuis quelques jours je suis amené à collaborer sur un projet avec un nouveau prestataire, je me rendais compte que ce dernier était vraiment très dispersé, brouillon et, au final, peu efficace bien que très gentil. Je me moquais plus ou moins intérieurement de son allure gauche, de ses gestes maladroits et de son élocution hasardeuse, tout en abusant de sa gentillesse et de sa volonté presque exagérée de rendre service.
Quand, ce midi, il m’a expliqué qu’un grave accident de voiture l’avait placé dans cette situation de handicap, et qu’il souffrait réellement d’être diminué physiquement au point d’être mal dans son travail, je me suis senti bête à manger du foin.

Stupide est le premier mot qui m’est venu à l’esprit en pensant à mon attitude. Juger les autres est un sport dans lequel je semble exceller. Donner mon avis en toute connaissance, parler à tort et à travers ou bien encore tirer des conclusions hâtives… Finalement, je ne vaux pas mieux que les donneurs de leçons ou les forts en gueule que je montre du doigt.

J’avoue que ce soir je ressens comme un malaise. D’une part vis à vis de cet homme que j’ai déconsidérer en toute impunité et, d’autre part, vis à vis de mon attitude. Je me suis rendu compte que j’avais encore beaucoup de chemin à parcourir sur la voie de la conscience. Je me sens immature. Pour preuve : j’en suis encore à me laisser guider par ce que mes yeux veulent me faire croire, à suivre le mouvement et à n’avoir aucune pensée par moi-même.
La conclusion de cette histoire, c’est que je  ne changerai pas aussi facilement, et que mes bonnes intentions en la matière ne seront pas suffisantes.

Publicités

4 réflexions sur “#251 – Coup de grisou

    • Merci pour ta sollicitude. Je prends le temps mais aussi je réfléchis. Je ne veux pas écrire pour dire que je remplis un blog coûte que coûte, mais écrire pour avoir une certaine portée ou une interaction avéc mes lecteurs. Je veux aussi que ça me soit utile. D’où parfois mes périodes d’absence. Mais je suis là et je veille. Amitiés

  1. bjr,tu n’as pas à te sentir mal .. C’est une expérience qui t’as permis de voir et de comprendre … la prochaine fois tu yy penseras et tu seras ravi !!
    Non ??
    Namasté

    • Ce qui me perturbe c’est de constater que mes réactions sont guidées par mes sentiments plus que par ma raison. Ce n’est pas très mâture. Mais tu as raison, ça devrait me permettre d’en tirer une leçon.
      Merci de ton commentaire.

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s