#244 – L’heure de vérité

Ceux qui me suivent depuis quelques temps auront peut-être remarqué, malgré les congés, que je n’écris plus beaucoup par ici (mais pas forcément ailleurs) ces derniers temps.

C’est que j’apprends énormément en ce moment. Du moins, c’est ce qu’il me semble ! J’ai l’impression d’apprendre sur moi, sur les autres, sur le monde et sur la vie en générale. Certes, on apprend tous les jours et à tous les âges, mais ces derniers mois, j’ai réellement l’impression que ce que je découvre confine à autre chose que des codes, des règles ou des méthodes. J’ai la (quasi) certitude d’être sur le point de découvrir une vérité que je ne soupçonnais pas ; qu’elle est là, qu’elle va changer ma vie et qu’il ne me manque plus que quelques chaînons pour compléter le lien qui me ramène à elle.

Découvrir un secret qui serait une évidence. Tellement évident que tout le monde le verrait mais personne ne le comprendrait. Une façon radicalement différente d’appréhender la réalité, qui n’est pas, loin de là, la vérité. Un bouleversement de toutes mes croyances, de toutes mes années d’apprentissage, de toutes mes influences. Une révélation si profonde que ma vie tout entière en serait modifiée.

Je sens que je touche au but, que j’aurai bientôt des réponses à mes questions, une vision claire. Savoir ce que je veux, où je vais, comment et pourquoi ? Comment fonctionne ce monde qu’on  nous vend comme hostile et méprisable. Parvenir à quelles fins et de quelle manière ?  Trouver un sens à tout, à soi aussi, comprendre les autres et réussir à vivre dans le monde des Hommes à ma façon, selon mes valeurs, mes critères, mes choix et mes ambitions !

Je sens que mon voyage avance — enfin — et que la voie, la bonne voie, se dessine devant moi. Il n’y a plus beaucoup de temps à attendre avant que tout s’éclaire. J’en suis persuadé.
Du coup mon cerveau brûle d’impatience, même si parfois il cède à de brusques élans de désespérance, pensant ne jamais atteindre le but que pour l’instant lui seul connaît… Mon corps aussi réagit. Il me demande plus, mieux. Plus d’attention, une meilleure hygiène, une plus grande prise de conscience. Ma conscience, justement, qui s’aiguise, se renforce, se rappelle à mon bon souvenir.

Tout en moi change, même si ça ne se voit pas. Tout se met en place et, comme si je m’apprêtais à sauter dans le vide, je retiens en quelque sorte mon souffle. Je me prépare à faire le pas en avant qui changera définitivement le cours de mon existence.

Publicités

2 réactions sur “#244 – L’heure de vérité

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s