#210 – Le problème

Le problème est la façon dont nous voyons le problème. Cette phrase est bien connue mais elle est aussi bien déroutante de prime abord. Pourtant, elle résume parfaitement une idée un peu complexe qui dit « qu’on ne peut pas résoudre un problème dans le même niveau de pensée que celui dans lequel il a été créé » comme le prétendait Albert Einstein. Il a également dit que « la folie est de se comporter toujours de la même manière et de s’attendre à des résultats différents« .

Ainsi, croire que tout ce qui nous arrive est « de la faute des autres », de l’environnement ou d’une quelconque « force » extérieure à notre personne, est une illusion (ou un confort) qu’il est fondamental de pouvoir dépasser. Car la réalité est tout autre : nous sommes les seuls responsables de ce qui nous arrive. Même s’il est tentant de croire que nous n’avons pas d’influence sur notre vie, et qu’elle est contrainte par l’extérieur, il n’en est pourtant rien. Et on le comprend mieux en connaissant les niveaux logiques de la pensée. Ces niveaux sont, dans un ordre croissant : l’environnement / le comportement / les capacités / les croyances et les valeurs / l’identité / la spiritualité.
Chaque problème créé dans un certain niveau de pensée n’est donc solvable qu’en y réfléchissant dans le contexte du niveau supérieur. Par exemple si mon problème est né dans le niveau logique de l’environnement, alors je ne peux le résoudre que si j’y pense en me positionnant au niveau du comportement. Ce n’est pas clair ? Pourtant, si j’attends que mon environnement change, je risque d’attendre longtemps ! Les autres ou les conditions autour de moi ne se modifieront pas d’eux-mêmes pour résoudre ma difficulté. Ce n’est qu’en agissant au niveau de mon comportement que je pourrai appréhender le problème sous un autre angle et le régler.
Par exemple si, au travail, l’attitude de mes collègues est une source de difficulté, alors je ne dois pas attendre que les autres changent leur façon d’être. C’est bien à moi de changer mon comportement, non pas pour que l’attitude des autres change, mais pour qu’elle ne soit plus une difficulté pour moi. Et si changer mon comportement pose problème, je dois remonter encore plus haut et trouver la ou les solutions au niveau logique de mes capacités, et ainsi de suite…

Ce n’est pas forcément simple à mettre en pratique car ça ne coule pas de source. On comprend bien qu’on peut voir un problème sous différents angles mais pour autant, on n’a pas idée de quels sont les angles en question.
Alors le mieux est encore d’essayer.

Publicités

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s