#194 – Vous connaissez-vous ?

Vous connaissons-vous ? Peut-être que, comme moi, vous ne savez pas répondre à cette question.La réponse tient sans doute dans notre capacité à changer de lunettes. Et oui, car bien souvent nous ne savons pas nous regarder autrement qu’à travers les yeux des autres. Nous ne connaissons de nous que ce que les autres en disent, en pensent et donc, en voient. Faites-vous, vous aussi, partie des gens qui pensent n’être que l’image que les autres leur renvoient d’eux-mêmes ?
Ainsi, en va-t-il du gentil collègue que tout le monde trouve sympa, serviable, toujours prêt à dire oui. Mais qu’en est-il en réalité ? Fait-il volontairement plaisir aux autres, est-il désintéressé ou a-t-il une idée derrière la tête ? Est-il profondément gentil ou simplement manipulateur ? Sait-il au moins faire autrement que répondre à l’étiquette qu’on lui a collé dessus ?

Et que dire du méchant voisin ? Est-il réellement aussi méchant qu’on veut bien le lui faire croire ? Ou souffre-t-il d’une incapacité à s’exprimer différemment qu’en aboyant, à sourire — même légèrement — , à montrer un peu d’humanité ? Et sait-il lui même s’il a ce potentiel ou est-il persuadé, comme tout le monde, qu’il ne changera jamais, que ce trait de caractère est en lui ? Ou encore, fait-il semblant de l’ignorer ; se ment-il à lui-même ?

Connaissez-vous vos forces ? A contrario, savez-vous quelles sont vos faiblesses ou vos limites ? Ignorez-vous que les fameux axes d’amélioration que vous donne votre boss lorsqu’il vous évalue ne sont que la transcription des vues de son esprit. Il ne vous jauge qu’à travers le filtre de ses propres espoirs et des attentes qu’il a placées en vous ; non pas en tant qu’individu mais en temps que partie d’une machine complexe qu’on appelle entreprise. Il ne vous connait pas sous une autre forme et ne peut pas savoir quelles sont réellement vos ressources, vos limites, vos lacunes ou vos capacités. Ajoutons qu’il ne peut vous comparer qu’à ce qu’il connait de lui car il est son seul référentiel. Il vous trouvera peut-être trop réservé parce qu’il pense que lui ne l’est pas. Mais, là encore, ce qu’il pense de lui est-il la réalité et son degré d’aisance avec les autres peut-il être pris comme une base de mesure fiable ?
Alors vous, savez-vous quelles sont les vraies potentiels que vous possédez ? Les avez-vous déjà éprouvés ? Etes-vous allé regarder en vous si ce qu’on disait vous manquer n’était pas, finalement, tout à fait disponible mais aussi tout à fait ignoré de vous ?
Avez-vous une idée de ce qui sommeille en vous de talent d’ingéniosité, d’adaptation, de souplesse, de puissance ou de créativité ? Nous sommes sans doute tous dotés de ce genre de bénédictions et nous pouvons tous, aussi, passer notre vie à nous persuader du contraire. Ou plutôt, à nous laisser convaincre que nous n’avons en nous aucune chance de progresser.

Le seul moyen de savoir ce que nous sommes réellement, est de changer de point de vue, de déchausser les lunettes des autres pour porter notre propre monture. La réalité est peut-être tout autre ?…

Publicités

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s