#167 -Le plus malin de tous

Gaël travaille dans une équipe de nazes au sein d’une boite d’amateurs. Il le dit, il le pense, et chaque jour il accumule les preuves de ce qu’il avance avec force conviction. Il dénigre, s’apitoie, se lamente et recommence. Rien de bien constructif en somme.

Gaël a le sentiment de perdre son temps et de s’épuiser à des taches inutiles. Il se sent complètement happé vers le fond par le manque de professionnalisme ambiant et le peu de moyens dont il dispose. Il se voudrait travaillant ailleurs, à prendre des décisions importantes, lors de réunions construites et efficaces. Il rêve de dossiers aboutis, de présentations soignées et sans fautes d’orthographe ! Il s’imagine dans un bureau feutré sur une avenue prestigieuse de la Capitale, avec un ordinateur digne de ce nom, dans un costume sur mesure — cravate chic –, à réfléchir à des sujets complexes. Il se sent gâché ici…
Mais, se demande-t-il, comment faire pour ne pas me satisfaire de ce qu’on me propose au quotidien ? Comment changer ma condition de travailleur ?

Gaël est bien suffisant. Au fait, a-t-il daigné évaluer la qualité de sa propre production ? Quelles sont les exigences qu’il n’accepte pas de voir manquer aux autres et que lui même ne respecte peut-être pas ? Tient, l’autre jour par exemple, ils — lui et ses collègues improductifs — se sont fait gentiment recadrés par leur chef. Ce n’était vraiment pas violent mais Gaël a mal réagi. Il l’a pris pour lui, ce qui était le but de son chef, me direz vous, mais au lieu de chercher comment s’améliorer ou de chercher des solutions — dit autrement, de se remettre en question –, il s’est contenté de s’offusquer, rejetant sur les autres « bras cassés » de l’équipe l’entière responsabilité des erreurs indûment reprochées.
Comportement étonnant, vous en conviendrez, quand on s’estime capable de résister à la pression ou de prendre du recul. Quelle analyse pour le moins rapide et facile…

Avant de considérer les autres comme ses principales causes d’ennuis (ce qui est peut être le cas d’ailleurs), et de se prétendre différent, supérieur ou plus capable, Gaël ne ferait-il pas mieux de balayer devant sa porte ? Et si vraiment il n’est pas à sa place (ce qui pourrait aussi être le cas), si vraiment il est sous exploité (et donc sous payé…? ) il n’a qu’à aller voir ailleurs si on a mieux à lui proposer. Après tout, vu qu’il est plus malin que les autres, cela ne devrait pas lui poser trop de difficultés…

Publicités

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s