#160 – Célibataire pour la vie ?

Arnaud est célibataire. Depuis longtemps. Depuis toujours, des lustres, un temps infini. Encore un rendez-vous, hier, pour rien. A écouter raconter les mêmes vies, enjolivées, mais malgré tout en creux. Et l’obligation pour lui de faire semblant de se livrer, de réciter sa litanie, d’y croire un peu. Ça l’excède mais il cède à chaque fois, pensant que cette redite là sera la dernière… Qu’enfin il rencontrera celui qui…

Arnaud n’a rien à envier aux autres. Il a un travail stable, une vie plutôt saine. Son physique est certes quelconque mais, pour autant, pas désagréable. Il plait. Il est séducteur, jeune et intelligent. Que demander de plus ?
Étonnamment, tout semble fonctionner comme si Arnaud possédait quelque chose de repoussant en lui (sur lui) qui ferait fuir tous les éventuels prétendants qu’il rencontre. Aucun ne s’attache à sa personnalité ou à son charme. Les rencontres passent et aucun homme ne reste.
Et que dire de ces fameux chevaliers servants ? Arnaud les trouve fades, redondants, tous coulés dans le même moule. Et quand, au détour d’un rendez-vous, il en découvre un qui sorte un peu du lot, il devient vite trop extravagant, trop original, trop différent, trop tout en somme ! Les uns comme les autres, les passe-partout comme les inhabituels, ont finalement ce point commun d’être par trop éloignés de la personnalité d’Arnaud.

C’est du moins la conclusion à laquelle il parvient irrémédiablement quand il se penche sur la question du pourquoi de son célibat qui dure, dure et dure encore.
Mais il lui vient ce soir une autre théorie qu’il n’avait jusqu’alors pas envisagée. « Si je me positionne du côté de ceux qui ne sont plus célibataires, je peux me demander ce qui fait que, justement, eux, on trouvé leur bonheur — et pas moi ? »
Mais d’ailleurs est ce vraiment le bonheur, dans le sens d’idéal, qu’ils ont atteint ? Ont ils fait le choix de renoncer à leur quête, se sont ils rendus compte qu’elle ne les mènerait nulle part si ce n’est à une vie de solitaire ? Ou se sont ils attachés à voir chez ceux qu’ils rencontraient les points positifs plutôt que les choses qui les dérangeaient ? Et ces choses qui les dérangeaient étaient elles si insurmontables qu’elles condamnaient la rencontre « à en rester là », comme on dit poliment ?

Finalement, n’est ce pas faire preuve d’une grande ouverture d’esprit que de chercher à accepter l’autre tel qu’il est et de voir plus loin que tous ces petits défauts dont nous sommes tous pétris ? N’est ce pas le principe de l’amour ? « Alors pourquoi mes rencontres amoureuses ne se déroulent-t-elles pas dans cet état d’esprit ? », se demande Arnaud. « Suis-je, en fait, prêt à être amoureux ? » La question le fait tressaillir, mais la solution n’est pas loin… elle tient en deux phrases :
Ne plus avoir peur de renoncer à un idéal en trompe l’œil — qui est celui qu’on lui impose — et ne pas pour autant avoir le sentiment de se contenter de ce qu’il trouve. Ne pas craindre une sorte d’amour au rabais !

Car chacun, comme  Arnaud, le sait, c’est en allant au delà des apparences qu’on découvre des gens extraordinaires.

Publicités

2 réflexions sur “#160 – Célibataire pour la vie ?

  1. « Il plait. Il est séducteur, jeune et intelligent. »
    C’est peut-être (sans doute, certainement) mon âge qui me pousse à réagir… Faut-il être jeune pour plaire??

    petit 😉 juste pour indiquer que ma remarque est provocatrice! Car je ne déteste pas relever certaines phrases pour les monter en exergue et alimenter un débat.

    • Dans le milieu Gay et dans notre culture en générale le culte de la jeunesse existe bel et bien. Mais je prends bien volontiers note de ta remarque pertinente.

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s