#120 – Paris / Marseille

Jojo sent que ça va pas l’faire. Depuis tout à l’heure que cet énergumène s’agite à côté de lui, ça commence à l’échauffer. Et le pire c’est qu’ils n’en sont qu’à la moitié à peine du trajet entre Paris et Marseille. Il faut dire que ces places de TGV en 2ème classe sont vraiment très serrées. Il ne peuvent pas poser leurs bras en même temps sur l’accoudoir du milieu. Jojo, côté fenêtre, se sent un peu coincé entre son voisin gesticulant et la fenêtre glacée de ce train qui fonce à travers la campagne verdoyante.

D’ordinaire, Jojo ne prend pas le train. Il est chauffeur routier donc, la route, il préfère ! Mais là c’est un cas de force majeure. Il s’est blessé — connement — à la cheville et il a profité de son arrêt de travail pour monter voir son frangin à Paris. Ça ne lui a pas trop plu la capitale. Trop bruyant, trop grouillant, c’est aussi trop humide. Pour sûr, ce n’est pas le même climat que sur la côte d’azur… En attendant, il s’est pas mal emmerdé dans cette trop grande ville pas vraiment faite pour lui. Et puis maintenant ce type, monté en même temps que lui Gare de Lyon et qui ne cesse de bouger dans son fauteuil en tripotant nerveusement son livre. Il ne tient pas en place, un coup assis sur la fesse gauche, un coup sur la fesse droite, les jambes croisées ou la tête appuyée contre le dossier. On dirait que quelque chose le met mal à l’aise. Jojo en vient à se demander si ce n’est pas lui qui rend son « compagnon de voyage » nerveux.

Bernard descend à Marseille pour le travail. Une nouvelle semaine surchargée de rendez-vous, c’est déjà chiant en soi, mais là, être obligé de descendre à Marseille c’est pire que tout ! Quitter Paris, quelle plaie. Il a ses habitudes lui à « Panam ». Ses amis, ses sorties, ses rancards… Il s’amuse tout le temps à Paris. Même si c’est un vrai budget, il ne se prive pas de sortir et de se divertir. Alors aller chez les ploucs au fin fond de la Province, ça ne l’enchante pas, mais alors pas du tout !

Heureusement, pour agrémenter son voyage, un beau mâle tout velu a eu l’idée de venir s’asseoir à côté de lui. Il s’est blessé à la jambe ou quelque chose comme ça. Bernard a remarqué qu’il avait une béquille quand il est monté dans le train. C’est un gars vraiment massif, très carré d’épaules avec un cou de taureau. Brun avec une barbe assez légère et bien entretenue. La petite quarantaine et des gros pecs. Bernard craque devant son jean moulant qui met en valeur ses fesses rebondies. Il a l’air calme, coincé entre l’accoudoir du milieu — que Bernard accapare — et la vitre du wagon. Il ne semble pas prêter attention à l’agitation de Bernard. Au grand désespoir de ce dernier. Bernard essaie d’attirer sur lui l’attention du bûcheron assis à son côté, mais en vain…
Bon, il reste la moitié du voyage. Avec un peu de chance, Bernard trouvera bien le moyen de lui arracher deux mots et qui sait, son séjour à Marseille se révélera peut être moins tragique que prévu ?

Tout à coup, un jeune homme en pantalon de toile blanc et petit polo Lacoste bleu ciel, entre dans le wagon de Bernard et Jojo. Le garçon marche entre les deux rangées de sièges en regardant droit devant lui. Puis ses yeux se baissent jusqu’à Bernard qui en a le souffle coupé devant tant d’audace et de sex-appeal. L’inconnu lui décoche un petit sourire. Bernard en reste bouche bée et, sans réfléchir, décide de suivre le beau ténébreux qui semble se diriger vers le bar. Advienne que pourra. De toute façon la brute poilue et si sexy assise à la place 46 sera toujours là quand il aura fini de voir ce que le jeune homme aguicheur lui veut !

Jojo a vu le manège entre les deux hommes. Il a tout de suite compris que l’un avait peut-être fait de l’œil à l’autre qui s’était apparemment empressé de le suivre. Manquait plus qu’ça ! se dit-il. Il allait devoir être sur ses gardes quand son voisin reviendrait s’asseoir…
En attendant, il allait pouvoir dormir un peu, l’autre étant parti gesticuler ailleurs !

Publicités

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s