#118 – Éveillé différemment

Damien a beaucoup de compassion pour ses semblables. Il se sent à la fois proche et à la fois très différent des autres. Il ne peut les considérer autrement qu’avec une sorte de pitié tout autant condescendante que tendre.

Un paradoxe? pas tant que ça si on considère que Damien ne se sent pas supérieur aux autres mais simplement « éveillé différemment ». Il se dit plus réceptif à la vie, à son environnement, aux gens qui souffrent, à l’amour d’autrui, etc. Pas tout à fait illuminé mais assez candide (du moins en apparence), Damien a en quelque sorte un sixième sens. C’est comme ça qu’il appelle ce qu’on prendrait facilement pour de l’empathie. Il ressent les joies et les peines des autres mais tous ces sentiments restent confusément à l’intérieur de lui. Comme coincés. Il ne peut pas les transformer en paroles et encore moins en faire naître des actes. Il vibre, c’est tout.

Cela le paralyse parfois car toute cette émotion n’est pas la sienne et il a peur qu’elle prenne le pas sur sa propre vie intérieure. Cette émotion ne lui appartient pas et la gérer presque à la place des autres, lui fait un peu peur. Il ne sait pas comment faire pour ne plus absorber tous ces sentiments, comment en faire abstraction ou comment les évacuer. Il est peut être trop sensible, comme le prétendent certains, à moins qu’il n’ait réellement un don pour « interpréter » les autres ? Toujours est il qu’il en oublie de s’écouter et que, souvent, il ne parvient pas à comprendre ce qui se passe en lui alors qu’il lit presque à livre ouvert dans l’âme des étrangers !

Damien est un garçon très discret mais qui voit et entend tout. Il perçoit les chuchotements, les petits sourires en coin ou les yeux humides remplis de colère. Du coup les individus en tant que tels, une fois « mis à nus » de la sorte, n’ayant plus rien à cacher, lui font moins peur. En revanche, ce pour quoi Damien nourrit le plus de craintes c’est bien pour ses propres sentiments. Un peu comme le cordonnier qui est le plus mal chaussé, Damien est l’empathique qui ne se connaît pas. Il est vite déstabilisé et comme il doute de lui sa bienveillance envers les autres est parfois prise pour de la naïveté. Certains en abusent même, se riant de lui. Mais Damien n’est pas dupe, il voit clair en eux et… ça ne le gêne pas, parce que lui, il sait et ça lui suffit.

Parfois il regrette de ne pas savoir lire en lui, mais ne s’en préoccupe guère. Qui sait, sans doute croisera-t-il un jour sur son chemin une personne qui, comme lui, aura un « sixième sens », et qui viendra lire son livre à lui. A eux deux ils ne formeront alors plus qu’un. Un être complet.

Publicités

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s