#87 – Le Centre du Monde

G. ne connaît qu’elle-même comme digne d’être un sujet de conversation. Elle n’entame pas de dialogue où sa personne ne serait pas mise en valeur. Non, pas d’histoire de G. sans G. et, oui, elle affabule aussi…

On pourrait croire qu’elle tourne en rond sur son ego et qu’elle n’a finalement pas grand chose à dire mais la réalité est tout autre. Quel que soit le thème abordé lors de ses échanges avec les autres, elle trouve toujours le moyen d’y rattacher sa personne. Elle est le centre du Monde, qu’on se le dise ! Et qui plus est, un centre du monde qui braille, rit fort et se montre. Elle possède toute la panoplie des amis qu’il lui faut de sorte que, si par malheur elle ne pouvait tenir le rôle de l’héroïne d’une histoire, elle puisse au moins jouer à  celle qui connaît et qui relate les faits… G. n’a de cesse d’inventer des aventures plus ou moins crédibles. Pour ça, au moins, on peut lui reconnaître un vrai don d’improvisation. Pour un peu on jurerait qu’elle a vraiment vécu ce qu’elle raconte.
Mais à trop l’écouter vivre des choses rocambolesques, on finit par ne plus y croire. Pourtant, ils sont nombreux à ouvrir encore de grands yeux brillants quand elle décrit ce qu’elle aurait vécu ; qui de rire avec elle, qui de surenchérir — pour son plus grand plaisir.

Elle a une popularité qui ne se dément pas. Il y a beaucoup de gens pour boire ses paroles, des fans et des suiveurs. Une sorte de petite cour qui vibre aux aléas de sa vie rêvée mais qui ne fait pas rêver tout le monde. En effet, de l’autre côté, il y a aussi des gens pour la fuir. Ce sont ceux qu’elle énerve, qui ne peuvent pas la souffrir et s’insurgent des son égocentrisme démesuré. « Elle s’écoute parler et raconter n’importe quoi », disent les uns. « Elle est si drôle et a toujours une anecdote à raconter », se réjouissent les autres. Certains se demandent « quelle fragilité elle tente de cacher derrière ses mimes de vie », tandis que d’autres s’écrient : « quelle confiance en soi, quel aplomb !  »

G. ne laisse pas indifférent, c’est un fait et c’est peut-être le fait de cet histoire. On l’aime ou on la déteste, on adhère ou on rejette, mais quoi qu’il en soit, on la connaît, elle occupe le centre des conversations et c’est finalement là son seul objectif…

Publicités

2 réflexions sur “#87 – Le Centre du Monde

  1. On connait tous une personne (Ou des personnes !) comme ça, je les appelles les « moi-je ». C’est hallucinant comme ta vie peut sembler banale à coté… A consommer avec modération !

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s