#74 – Le dernier mot

Quoiqu’il fasse, Q. n’a pas le sens de la répartie. Il laisse toujours les bons mots, les bonnes répliques venir après coup, quand tout a été dit et qu’il s’est fait moucher. Pourtant il saurait quoi répondre si on lui en laissait le temps. Et ses réponses seraient cinglantes, sans pitié. Il pourfendrait ses agresseurs verbaux d’un mot, d’une remarque, d’une réplique.

D’apparence tout à fait ordinaire, Q. n’est ni chétif ni maigrelet ni courbé. Il est même plutôt grand et raide mais sans être costaud. Pourtant Q. est souvent mis en défaut par ses collègues et ses « amis ». À croire qu’il le porte sur lui… Pour tout et pour rien on le malmène. Il est effacé, taciturne ou discret, c’est selon. Il est la cible idéale finalement et personne ne s’y trompe. Au lieu de réagir, de répondre et de contre attaquer, il laisse dire, rougit et bredouille deux trois syllabes avant de disparaître définitivement dans le silence. Il ne rétorque pas et se surprend toujours à avoir une réponse adaptée…mais trop tard. Et Q. chaque fois se sent un peu humilié de n’avoir su quoi répondre à telle ou telle remarque déplacée ou désobligeante.

Tout cela le rend un peu triste finalement et Q. aimerait bien de temps en temps avoir le dernier mot, même s’il pressent que cela ne lui apporterait qu’un bref répit. Car ce ne serait pas le fond du problème… Ce qui paralyse davantage Q. c’est sans aucun doute son manque de confiance en soi. Il a toujours peur de ne pas être à la hauteur, d’être à côté de la plaque, de ne pas assurer. Aussi préfère-t-il se réfugier dans son monde. Il s’y croit en sécurité et ne se rend pas vraiment compte que l’épreuve qui se joue là est celle de la confrontation à soi-même. Il se protège des autres mais, ce faisant, se sur-expose à ses démons intérieurs. Et contre ceux-là, pas de petite phrase bien trouvée pour s’en sortir. La joute n’est pas verbale ni d’apparat. Elle est profonde.

Alors finalement que penser de ceux qui ont toujours le verbe haut, le dernier mot ? Quels sont leurs démons ? Que cachent-ils si bien derrière leurs répliques acerbes ? Que découvriraient ils s’ils inspectaient leur propre univers ? Q. n’a-t-il pas une longueur d’avance finalement ?

Publicités

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s