#49 – Propriété privée

Je ne gagne pas assez d’argent pour acheter une maison. C’est clair, net, précis et sans équivoque. Bref, c’est comme ça.
Pourtant je n’ai pas l’impression de voler mon salaire ni qu’il soit si petit que ça. Au contraire, je le trouve plutôt pas mal par les temps qui courent…
Lorsque j’étais célibataire on mettait en avant mes charges exorbitantes puisqu’il fallait bien que je me loge et que je ne voulais pas (quel toupet) me contenter d’un studio…
Maintenant que je ne le suis plus (célibataire) on met en avant le fait que je sois « hébergé à titre gratuit » (délicieuse formule pour parler de l’accueil de mon compagnon) et que « ça n’envoie pas un bon signal quant à ma capacité à m’assumer… » « comment ? Vous n êtes pas encore propriétaire ? » (sic) D’ailleurs on me demande combien de temps je vais rester hébergé ? En d’autres termes, on me demande si je sais à peu près dans combien de temps je vais me faire larguer !?
Alors que faut-il faire pour pouvoir s’installer ? Suis-je condamné à payer des loyers ou à vivre toute ma vie aux crochets de mon mec ? Ne suis-je bon qu’à payer des impôts sans jamais revoir la couleur de l’argent que j’ai tant de mal à gagner ? Et au fait, pourquoi est-ce que je continue à entretenir ce système ?

Publicités

4 réactions sur “#49 – Propriété privée

  1. Ce que je voulais dire, c’est qu’être propriétaire de sa maison/appartement/logement fait typiquement partie de la culture française. J’avais lu un sondage sur cette question et, de tous les pays Européens, les Français sont les premiers à être propriétaires de leur domicile. Cela nous semble aussi évident qu’à nos voisins il semble parfaitement normal d’en être simplement locataire.
    Loyers faramineux, cela dépend où. A Paris, ils le sont. Et le prix du m² à l’acquisition l’est tout autant. Regarde un peu ce que tu peux avoir à Nancy, Nevers, Angers ou Cahors pour le prix d’un T1 Parisien…
    Ne pas se faire expulser de son logement, certes à condition d’en être pleinement propriétaire et d’avoir payé son crédit. Au bout de 30 ans ? A défaut le créancier hypothécaire se fera un plaisir de récupérer ses billes en mettant dehors le mauvais payeur.

    • Nos voisins Européens sont évidemment locataires de logements appartenant à des …propriétaires… Mais c’est sans rapport.
      Là où je te rejoins c’est sur le côté spéculatif de l’immobilier et le fait que ce soit parfaitement inabordable pour beaucoup de gens ! Le prix du m² est parfois honteux. Mais, sans dénigrer Nancy, Nevers, Angers, Cahors (et je pourrais te citer d’autres villes où j’ai vécu), comment faire quand tu n’as la possibilité de travailler qu’en région parisienne ?
      Bref, se loger est vital et malheureusement « on » ne nous aide pas toujours à répondre à ce besoin (droit ?) fondamental …

    • En quoi posséder un toit est une fantaisie extravagante ? Quoi de révolutionnaire dans le fait de ne pas se faire expulser de son appartement quand on a plus l’âge ni les moyens de trouver ailleurs ? Pourquoi payer des loyers faramineux ? Tant qu’à payer, autant en profiter pour se sentir un peu plus chez soi, non ?

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s