La vie est rigolote

chaton-rigolo-2-49856_300x300La vie est rigolote. Enfin, peut-être seulement la mienne ?
J’écoute toute la semaine les états d’âmes des personnes que je croise dans mon travail et je me donne beaucoup d’importance pour ça. Il faut dire qu’on me paie pour le faire. Pourtant, je ne fais rien qu’hocher la tête  et émettre des petits sons comme « hum, hum » ou « OK ».

Je cours, je vais à la salle de sport, je fais des abdos le matin avant la douche. Je privilégie mes pieds à ma voiture et il n’y a pas d’ascenseur dans l’immeuble. Et pourtant, je ne suis pas sportif pour deux sous. Je ne connais rien au dépassement de soi, à la compétition et, à côté de ça, je mange des cochonneries à longueur de temps. Un corps sain, vous êtes sûr ?

Je suis gentil, un bon citoyen, je ne fais pas de vagues et de temps en temps je donne un peu à la Banque Alimentaire. Je paie (beaucoup) des impôts ; chaque mois pour être sûr de ne pas oublier. Je me dis qu’ils servent forcément à quelque chose… Et pourtant, que fais-je pour aider les autres ? D’ailleurs j’ignore ce que ça peut être d’aider les autres. Etre altruiste, désintéressé, bénévole, humanitaire… ? et moi qui m’aide ?

Je lis beaucoup de livres, un peu compliqués parfois. Je lis même des livres d’auteurs Japonnais. Pour sûr ça en jette ! ça me permet de m’interroger sur le pourquoi et le comment des choses. De dire que je lis, donc je sais… Et pourtant, je ne connais pas mes classiques. J’ignore beaucoup de grands auteurs et je ne comprends pas toujours ce que je lis. Parfois même quand j’ai fini un livre, quelques semaines après je peine à me souvenir de l’histoire.

Je vis avec un garçon formidable. Il est pétri de qualités (et de quelques défauts aussi qui le rendent simple). Il me comprend, m’écoute, me soutient chaque jour. Il ne me juge jamais. Et moi je fais quoi pour lui ? Comment suis-je à la hauteur ou comment ne pourrai-je jamais y être ? Et d’ailleurs si je changeais, serait-ce mieux pour lui ?

J’en étais là de mes réflexions lorsque je me suis dit que, finalement, devant autant d’impuissance et de médiocrité, je n’avais qu’une attitude possible : prendre la vie comme un jeu parce que, concrètement, ce n’est rien d’autre. Une pièce qu’on joue, un morceau qu’on interprète, 3 petits tours et puis s’en va. Nous sommes tellement éphémères que se prendre au sérieux n’a pour incidence que de nous faire perdre le temps que nous n’avons pas. Dans ce cas, je peux le dire, la vie est rigolote. Enfin, peut être seulement la mienne ?

Publicités

7 réflexions sur “La vie est rigolote

    • Je crois que la vie ne « vient » pas forcément toute seule. Je crois que nous sommes pour beaucoup dans ce qui nous arrive

    • Oui, ou tout du moins apprendre à prendre un peu de recul par rapport à tout ce qu’on voit, ce qu’on nous dit, ce qu’on croit être vrai

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s