Ni oui, ni non

Ce garçon n’agit pas comme les autres. Ou en tout cas pas comme ceux que j’ai connus jusqu’à présent. En fait, je suis perturbé car je ne sais pas quoi penser de son comportement. Il souffle le chaud et le froid. Chaque fois que l’on se rapproche je sens comme des glaçons se former à la surface de ses attitudes. Et chaque fois que je m’éloigne – ou que je feins de me détourner -, il fait chanter les sirènes comme pour m’attirer dans ses filets.

Que croire, que dire, que faire ? Insensiblement pourtant les choses progressent. Il y a deux jours il m’annonçait que nous pourrions pas nous voir (contrairement à ce que nous avions prévu en début de semaine). Bien que déçu, je me drapais dans une belle indifférence dont j’ai le secret, le laissant seul avec son planning trop-trop chargé. Et finalement, alors que je j’avais presque tourné la page, il m’invite chez lui pour prendre un verre. Ce qui s’apparente, vous en conviendrez, à passer de rien à tout. Une fois sur place, je devais constater que rien n’était joué ! J’ai du batailler pour arriver à mes fins… J’ai aimé l’embrasser. Il faut dire que j’en avais envie. Et alors qu’il venait de céder à mes avances, je l’ai soudainement senti mal à l’aise ou peut-être plus exactement en retrait, alors que, de mon côté, la pression retombait, me laissant plutôt détendu. J’avoue que j’ai eu du mal à m’expliquer son brusque « raidissement » – eh oui, on ne raidit pas toujours au même endroit dans ce genre de situations. Etait-il intimidé, déçu, inquiet ?

En définitive, je ne sais pas sur quel pied danser et je ne peux que vous livrer ma théorie. D’après moi, donc, il n’est pas très ouvert à l’idée d’une relation (avec moi de surcroît). Dit autrement, je ne lui plais pas, ou pas totalement. Malgré tout, son besoin de ne pas être seul le pousse à continuer à me voir et me permet, tant bien que mal, de l’approcher, de l’attirer, même si je le sens « forcé » en quelque sorte. Tout du moins, je ne le sens pas très spontané…. Pensez vous, comme moi, qu’il me garde au chaud, en cas de besoin ? Suit-il le  proverbe qui dit que faute de grives, on mange des merles ?

Quoiqu’il en soit, je n’apprécie pas la façon dont se déroulent les choses. C’est vrai que je me sens bien avec lui et que je le trouve charmant. Mais je trouve aussi son attitude « ni-oui, ni-non » déroutante . Ne sachant pas ce qu’il attend de moi et ne parvenant pas à le lui faire dire (pourtant je lui ai posé la question très franchement), je sais d’ores et déjà que je vais finir par me désintéresser de cette relation qui, au demeurant, n’en est pas encore une.  Alors en attendant je me préserve et je tisse d’autres contacts, ailleurs… Après tout, rien ne me l’interdit 🙂

Publicités

8 réflexions sur “Ni oui, ni non

  1. Pingback: Sexe en rêve « L'arbre à chat

  2. Difficile de chasser plusieurs lièvres la fois mais tu sembles avoir fait un choix. Peut-être n’est-il effectivement pas intéressé par toi, peut-être a-t-il besoin de temps pour vous rapprocher et qu’un certain empressement le braque. Mais tu n’es pas son psy, s’il tergiverse trop, tu as raison, passe à autre chose.

  3. L air parisien te réussit dis donc !
    J’ai souvenir d’une histoire ou tu tournais autour du pot et qui ne s’est jamais, a ce que j’en crois, concrétisée la bas dans le grand Est.
    Moi j’ai des amis avec qui je me sens très bien que j’aime embrasser et qui ne seront jamais mes petits amis comme tu y vas toi dis donc ou alors le temps laisse lui le temps….

    Kiss

  4. Le temps , je pense qu’il n’y que le temps. Le trouver charmant ne fait pas tout, être bien en sa compagnie, parfait. C’est peu comme un ami, pas un petit ami. Tu as tellement d’attente………………

    • Tu trouves réellement que j’ai « tellement d’attentes » ? Je n’en ai pas l’impression. En fait, j’attends (seulement) un retour à mes initiatives et il ne me le donne pas. Dans ce contexte, je suppose que mon enthousiasme pour lui n’est pas réciproque.

  5. Il a peut-être tout simplement envie de prendre son temps, ne pas aller trop vite, être sûr d’avoir trouvé le bon. Tout le monde ne va pas au même rythme, c’est parfois ce qui crée des incompréhensions des deux côtés.

    • Oui Loup, tu as sans doute raison. Mais je me dis que trop attendre ou trop hésiter n’est pas bon signe. Il faut parfois, quand on « sent » que c’est maintenant, se jeter à l’eau…

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s