Le langage du corps

Après deux jours passés dans l’antre du Loup (dans sa ville, pas chez lui), je suis content de regagner mes pénates. C’était mon premier « vrai » déplacement en Province dans le cadre de mon nouveau travail. Épuisant, comme de bien entendu ! Mais somme toute assez plaisant je dois le reconnaître.

Au cours de ce voyage, ma douleur au poignet gauche s’est terriblement accentuée. Oui, j’ai mal au poignet gauche depuis maintenant quelques semaines. Au début c’était très diffus et je pensais m’être endormi avec la main pliée de façon hasardeuse et m’être légèrement contusionné. Mais la douleur n’est pas partie, comme elle aurait du le faire, au bout de quelques jours. Au contraire, elle s’est montrée de plus en plus présente au point que je me suis demandé si je ne m’étais pas réellement cogné à un objet quelconque sans m’en souvenir… Mais non, je suis quasiment certain que non. Et hier, alors donc que j’étais en déplacement, cette insidieuse douleur au poignet est devenue brutalement plus intense. Plus présente. Je la ressens très vivement quand je plie mes articulations ou quand je me tiens ou quand je m’appuie sur quelque chose. Ce mal m’étonne. Je ne sais pas d’où il peut provenir ni comment il pourrait évoluer. Il ne fait plus de doute qu’il ne va pas disparaître spontanément demain matin, mais pour autant, je me demande quelle attitude je dois adopter. Je me sens un peu nouille avec cette étrange contrariété. Et pourquoi ce soudain sursaut en plein déplacement ? Y a-t-il un lien de cause à effet ?

En tout cas, c’est très étrange mais partir en Province ne m’a pas apporté le calme que j’aurais pu espérer y trouver. Au contraire, je me suis senti assez stressé, tout en évoluant dans un environnement très zen, très fluide et très calme. Curieux paradoxe. Bon, ok, c’était mon premier exercice de ce genre depuis mon intégration chez X. Ceci explique sans doute cela… Mais je me suis aussi senti comme déboussolé, un peu comme ci je m’étais finalement habitué à Paris et à sa frénésie hystérique sans m’en apercevoir. Déjà me direz vous ? Eh oui ! Déjà vous répondrais-je, surpris ! Et le fait est que me replonger dans le métro en rentrant ce soir m’a, en quelque sorte, réconforté voire rassuré. J’ai retrouvé mon aquarium ! Faut il voir dans ce ressenti une acclimatation express à la vie parisienne ? En tout cas, une chose est sûre : on se fait à tout !…

Publicités

6 réflexions sur “Le langage du corps

  1. ça c’est fait !
    Sinon ne t’inquiète pas, je vais passer souvent vers chez toi dans les prochains mois : tu ne pourras pas échapper à un dîner avec moi 😉

  2. Une douleur au poignet dis-tu ? Et tu te demandes ce que c’est ? Bah c’est seulement qu’il est temps que tu rencontres quelqu’un, non 😉 Plus sérieusement, si ça perdure, le mieux c’est de consulter un médecin.
    Et sinon bah c’est ballot de passer dans le coin quand je n’y suis pas ! Mais bon, c’est les hasards classiques des calendriers…

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s