Un château dans le Ciel

Paris et sa banlieue - Carte MichelinSe loger en région parisienne est un vrai casse-tête. Non seulement il faut monter un dossier incroyable avec des justificatifs (pas moins de 10 documents à fournir) en veux-tu en voilà pour pouvoir éventuellement être autorisé à visiter quelque chose, mais en plus il faut voir ce qui vous est proposé et surtout à quel prix. Très honnêtement, je comprends que les propriétaires veuillent se prémunir des mauvais payeurs. Je serais moi aussi très méfiant si j’étais un des leurs. De nos jours ce sont des assurances (très chères) qui paient à la place du locataire en cas de défaut de ce dernier. Du coup, évidemment, n’est pas accrédité qui veut ! Il faut montrer patte blanche et même au-delà, sachant qu’il y a des milliers de gens qui cherchent la même chose : l’appart idéalement situé à un prix raisonnable…

Quand je vous ai parlé de ça, je n’ai fait qu’évoquer une partie du problème. L’autre partie, c’est bien sûr le bien en soi. En guise de « beau F2 » ou de « magnifique 2 pièces », vous vous retrouvez le plus souvent à visiter de somptueux taudis ou d’incroyables placards. La mauvaise foi n’étouffe plus personne ! On ose vous demander des garanties extraordinaires pour vous louer une sous-merde à prix exorbitant : cherchez l’erreur. Sans compter qu’il faut soigneusement étudier l’emplacement de votre futur appartement car le risque de vous retrouver au coeur de l’actu via votre logement dans un quartier sensible est bien réel… Heureusement, ils ont inventé les résidences sécurisées… Bon évidemment, c’est un peu – beaucoup – plus cher.

Tout cela me pousse… vers la sortie ! En fait, ça me fait réfléchir et je me demande très sérieusement si je n’ai pas intérêt à rejoindre une de ces nombreuses villes dortoirs autour du magma parisien. Certes, il ne s’y passe rien. Certes – aussi – quand les transports ne fonctionnent pas (d’ailleurs je me demande qui un jour aura les c******s d’instaurer un vrai service minimum dans les transports en commun français ?), c’est la « totale galère » assurée. Certes – enfin – ne pas vivre tout près de Paris quand on est jeune et beau comme moi (je vous l’ai dit, la mauvaise foi n’étouffe plus personne…), eh bien c’est trop dommage. Car dans ma cité dortoir que ferais-je à par dormir ? Quelles rencontres imaginer ? Comment sortir le soir ou le week end quand on habite à 100 bornes  (bon, Ok, je ne suis pas obligé d’aller aussi loin non plus…) ?  En même temps, comment sortir le soir et le week end quand votre loyer englouti tout votre salaire ?

Cette semaine va être déterminante. Je dois faire parvenir aux agences de notation immobilières mon dossier et aux vues des éléments fournis elles évalueront l’état de ma dette de ma solvabilité – donc, de mon sérieux- et me diront si j’ai le droit de visiter ou si je peux aller me faire cuire un oeuf. Au quel cas, je serai profondément vexé – cela va sans dire – mais aussi, finalement, beaucoup moins indécis quant à ma future géolocalisation. A suivre donc…

Publicités

14 réactions sur “Un château dans le Ciel

  1. C’est certain que ce parcours du combattant ne donne vraiment pas envie de loger à Paris…En province beaucoup moins de problème à trouver même si les taudis pullulent et aussi chers payés mais l’offre est encore importante pour trouver son bonheur….après effectivement il n’y a pas les attraits de la capitale mais la qualité de vie est bien meilleure 🙂

    • Tout dépend où tu places la qualité de vie. Je teste les deux depuis des années. Une fois à la campagne, une fois en ville de taille modeste, une fois dans une grosse agglo et une fois dans le magma de la capitale… Très honnêtement, chaque endroit où j’ai vécu avait du bon et du mauvais. Je crois que ce qui est attractif à un moment donné de ta vie (par exemple la vie culturelle possible à Paris) ne l’est plus autant à un autre moment. Et dans ce cas là, rien n’empêche d’aller voir ailleurs tout simplement. Peut être que l’alternance est une des solutions ?

  2. Tu dois pouvoir trouver dans le 11ème, 10ème, ou à défaut 20ème ou 19ème. Évidemment si tu vises le 7ème ce sera plus dur… On peut se loger dans Paris, ce qui est irremplaçable à mon avis. Il faut voir aussi sur Leboncoin et pap. Je suis sûr que dans peu de temps tu seras ravi de ton appart modeste mais bien placé.
    Comme tous ces malheureux parisiens,lol.

    • Je ne cherche pas dans Paris intra muros. C’est, je pense, bien au-delà de mes moyens. Déjà en banlieue (à 5 km du périph) la part du logement dans mon budget mensuel prend des proportions déraisonnables ! J’espère quand même ne pas finir malheureux comme tous les parisiens mais plutôt heureux d’avoir été et de n’être plus parisien 🙂

  3. je crois qu’à force on réduit tellement ses exigences qu’on ne s’en rend plus compte. Il y a deux ans je vivais dans le centre de Rennes dans un appartement dont la surface faisait un peu plus du double de celui que j’occupe aujourd’hui à Paris (pour un loyer nettement plus élevé, mais « pas cher pour le quartier » …). Et bien désormais je me demande comment je faisais à l’époque pour occuper toute cette surface.

    • Oui, tu as raison, on s’adapte à tout. Pour ma part, je ne suis pas si exigeant que cela avec mon logement, même si j’apprécie le côté très spacieux de celui que j’occupe actuellement. En d’autres termes, j’estime que je passe plus de temps en dehors qu’à l’intérieur de ma maison ; sa taille est donc un point assez secondaire.

    • Mais dans la vie il y a aussi des opportunités à saisir et, ma foi, s’il se trouve qu’il faille aller à Paris pour ça … eh bien j’y vais !

  4. Visiblement, la capitale ne s’améliore pas avec le temps… Quand j’y avais visité des appartements, on ne m’avait pas demandé à montrer patte blanche à l’avance ! Lorsque j’avais eu mon coup de coeur pour un appartement bien situé et au calme dans Paris, on avait bien tenté en vain de me réclamer deux garants au lieu d’un seul, mais ça ne ressemblait pas encore au parcours du combattant : à l’époque, bien que jeune, j’étais encore présumé innocent… pas considéré par défaut comme un mauvais payeur. Et heureusement car j’aurais détesté habiter loin d’une station de métro : jouir des inconvénients de Paris sans en avoir les avantages, très peu pour moi ! Mais quand tu seras installé, tu n’auras plus à te poser toutes ces questions… Il ne restera que la question de savoir pourquoi ton loyer augmente tellement plus vite que ton salaire ! 😉

    • C’est vrai que de ces derniers temps je me sens vraiment ramené au ban de la société, mauvais payeur en puissance que je suis ! >>hyper désagréable 😦

Et si tu réagissais ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s